La web-rencontre des partenaires de l'ORECA aura lieu le 16 novembre 2020

2018-06-26-14h48 - Jean-Philippe HARAND - IMG_6101.JPG

Au programme : les nouveautés de la plateforme et des ateliers pour découvrir, échanger, partager

Atmo BFC et Alterre organisent le prochain Comité des partenaires de l’observatoire régional et territorial Énergie Climat Air (ORECA) de Bourgogne-Franche-Comté lundi 16 novembre 2020, sous format web via l'application Zoom, de 14h à 16h30.

Cette web-rencontre propose de découvrir les nouveautés de la plateforme et la participatio à des ateliers pour découvrir, échanger, partager.
et participer à un atelier thématique.

Elle s'adresse à tous les utilisateurs des travaux de l’observatoire : collectivités, institutions, syndicats d'énergie, agences d’urbanisme, chambres consulaires, associations, distributeurs d’énergie...

L'inscription est obligatoire, pour participer et interagir via l'application Zoom : s'inscrire

Contact : Fabienne Lapiche-Jaouen : 03.80.68.44.30 -  f.lapiche-jaouen@alterrebfc.org

Au programme


14h : Nouveautés et perspectives (travaux de l'observatoire, plateforme Opteer)

14h30 - 16h30 : Des ateliers pour découvrir, échanger, partager (participation à un seul atelier, à choisir lors de l'inscription, Cf. ci-dessous)

 

  • Atelier 1 : Quoi de neuf dans l’offre de données Énergie-Climat-Air-Contexte disponible sur la plateforme et leur construction : état actuel et perspectives

Au cours de cet atelier les nouveautés sur les données et sur l’évolution des méthodes de construction des indicateurs vous seront présentées ainsi que les potentielles ruptures méthodologiques. Seront notamment présentés : l’évolution des données de consommation gaz-électricité-RC avec les données au code NAF, les données de trajectoire passées du climat mises à disposition par le CRC, les potentiels de méthanisation, la valorisation du registre des installations de production et stockage d’électricité. 

Pour la préparation de cet atelier, n'hésitez pas à faire parvenir vos suggestions et/ou besoins à opteer@atmo-bfc.org avant le 30 octobre.

  • Atelier 2 : Qualité de l’air et changement climatique : des enjeux communs de santé 

Le changement climatique impacte la pollution de l’air et vice-versa. Ces deux questions étroitement liées présentent des enjeux communs de santé et nécessitent pour cela des politiques intégrées Énergie-Climat-Air, mais aussi des stratégies coordonnées avec les politiques de santé. 

Cet atelier propose un état des connaissances sur les phénomènes atmosphériques et leurs imbrications, illustrés par des éclairages sur la situation en Bourgogne-Franche-Comté. Il permettra également de réfléchir ensemble sur les synergies possibles dans les territoires entre les démarches de santé et celles touchant l’énergie, le climat et la qualité de l’air.

  • Atelier 3 : Améliorer la connaissance sur la mobilité pour les politiques CAE. Quels sont vos besoins ?

Les diagnostics territoriaux climat air énergie mettent systématiquement en évidence les impacts majeurs du transport routier sur l'environnement. La mobilité, dans et entre les territoires, est une composante capitale pour opérer une transition énergétique et environnementale. Le rôle des collectivités a été renforcé par la loi LOM avec la prise de compétences possible en matière d'organisation des transports.

Malgré ces forts enjeux, la capitalisation de connaissances locales sur les mobilités des personnes et des marchandises s'avère très compliquée pour les collectivités. L'observatoire travaille sur un socle d'indicateurs (flux de personnes, le transit subit, etc.) en intégrant des périmètres territoriaux adaptés comme les bassins de mobilité. Cet atelier permettra de recueillir vos besoins/attentes, et ainsi co-construire le projet d'évolution de la base de données d'OPTEER sur les thématiques liées à mobilité.

Pour la préparation de cet atelier, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos suggestions et/ou besoins à opteer@atmo-bfc.org avant le 30 octobre.

  • Atelier 4 : Objectif Zéro artificialisation nette : comprendre et mesurer pour agir

Les travaux de l’ORECA montrent que si la Bourgogne-Franche-Comté est un puits de carbone, notamment par le biais de sa forêt, l’artificialisation des sols est à l’origine chaque année d’un déstockage de carbone vers l’atmosphère. Avec une augmentation de 11% des sols artificialisés entre 2006 et 2015, cette évolution constitue un enjeu au regard de deux objectifs majeurs inscrits au niveau national et régional : celui de la neutralité carbone d’ici 2050 et celui d’une zéro artificialisation nette des sols au même horizon. 

Mais que veulent dire ces objectifs ? Comment mesurer l’artificialisation sur son territoire ? Quels principes appliquer pour tendre vers le « Zéro artificialisation nette » ?