ORECA - Observatoire régional et territorial énergie climat air de Bourgogne-Franche-Comté

Accueil > Chiffres clés > Quelle est la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie ?

Chiffres clés

Quelle est la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie ?

Plus de 10 000 GWh d'énergies renouvelables produits en 2017 en Bourgogne-Franche-Comté

La production régionale d’énergies renouvelables continue à se diversifier, même si elle s’appuie encore  majoritairement sur le bois-énergie. La production d’électricité d’origine renouvelable a plus que doublé entre 2009 et 2017, principalement en raison de l’implantation de parcs éoliens en parallèle de la baisse des coûts de production des filières éoliennes et photovoltaïques. Jusque-là première énergie électrique produite, l’hydroélectricité passe en deuxième position en 2017, en raison notamment du déficit pluviométrique et du développement de l’éolien qui constitue désormais la première source d’électricité renouvelable dans la région. La filière biogaz marque un développement plus récent, notamment avec la mise en service en 2015 des premières unités valorisant le biogaz par injection dans le réseau.

 

Quelle différence entre « énergies renouvelables » et « énergies de récupération » ?
Les énergies renouvelables (EnR) sont des sources d’énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu’elles soient considérées comme inépuisables à l’échelle du temps humain. Les énergies de récupération concernent la chaleur générée par un procédé qui n’en constitue pas la finalité première. En Bourgogne-Franche-Comté, elles sont déjà exploitées dans les usines d’incinération des ordures ménagères où, conformément aux conventions nationales, seuls 50 % de l’énergie valorisée sont considérés comme d’origine renouvelable, les 50 % restants étant considérés comme des énergies de récupération (de l’ordre de 240 GWh en 2017).

 

Près de 15% d’énergies renouvelables dans la consommation régionale d’énergie en 2016

La directive européenne de 2019 relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables (EnR) a introduit un objectif pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie qui est de 23% pour la France en 2020, puis de 32% en 2030.

En Bourgogne-Franche-Comté, cette part est passée de 12,1% en 2010 à 14,7% en 2016. Cette progression s’explique à la fois par la hausse de la production d’énergies renouvelables sur le territoire (1 860 GWh supplémentaires au sens de la Directive EnR), et par une baisse de 5% de la consommation finale d’énergie.

Plus de la moitié de la croissance des énergies renouvelables depuis 2010 est imputable au développement des chaufferies bois, et notamment des réseaux de chauffage urbain au bois, (+ 1 030 GWh) ce qui a plus que compensé la baisse de l’usage du bois de chauffage par les ménages (- 790 Gwh). L’essor de l’éolien y contribue également pour plus du tiers (+ 660 GWh), et dans une moindre mesure celui des pompes à chaleur (+ 500 GWh), de la filière biogaz (+ 210 GWh) et du solaire photovoltaïque (+ 200 GWh).

Le rythme d’augmentation de la part des énergies renouvelables dans la consommation s’est accéléré en 2016 (+1,2 points par rapport à 2014, contre +0,7 point entre 2012 et 2014). Cette part reste cependant inférieure à la moyenne observée en France (16% en 2016), ainsi qu’à la trajectoire attendue pour atteindre 23% en 2020.

L’atteinte de cet objectif passe par une accélération du développement des énergies renouvelables, mais aussi par une réduction des consommations. En effet, entre 2014 et 2016, la consommation finale a de nouveau augmenté, ralentissant ainsi la progression de la part des énergies renouvelables.

Dernière mise à jour le 11.03.2019


ORECA est piloté par
avec le soutien du FEDER
ORECA est coordonné par Alterre en partenariat avec Atmo Bourgogne-Franche-Comté
ORECA s'appuie sur la plateforme OPTEER
Avec le Partenariat scientifique de