ORECA - Observatoire régional et territorial énergie climat air de Bourgogne-Franche-Comté

Accueil > Chiffres clés > Comment évoluent les émissions de gaz à effet de serre ?

Chiffres clés

Comment évoluent les émissions de gaz à effet de serre ?

Emissions GES 1.jpg

Près de 22 millions de tonnes équivalent CO2 émises (1) en 2014

Les transports routiers constituent le principal émetteur avec 37 % des émissions régionales, l’agriculture arrive en seconde position (31 %). Les émissions agricoles recouvrent principalement des émissions d’origine non énergétique, liées aux animaux d’élevage (fermentation entérique), à la gestion de leurs effluents, ou à l’apport d’engrais minéraux.

(1) Les émissions présentées ici comprennent celles de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O). Elles ne comprennent pas celles de gaz fluorés (hydrofluorocarbure HFC, perfluorocarbure PFC et hexafluorure de soufre SF6) qui sont produits en industries et consommés par l’industrie ou les ménages, généralement émis lors de la réfrigération (climatisation par exemple) et de l’utilisation d’aérosols et des mousses (lutte contre les incendies).
 
Chacun de ces gaz n’a pas le même impact sur l’effet de serre, en raison de sa durée de vie dans l’atmosphère, ou de son pouvoir réfléchissant des rayons du soleil. Ainsi, pour pouvoir connaître leur impact réel, un paramètre est utilisé : le pouvoir de réchauffement global (PRG). Il correspond à l’effet d’un gaz sur le réchauffement de l’atmosphère cumulé sur 100 ans. Pour être comparées et agrégées, les émissions des différents gaz sont ainsi pondérées par leur PRG et converties en une unité commune : la tonne équivalent CO2 (teq-CO2). Les données de PRG retenues ici sont 1 pour le CO2, 28 pour le CH4 et 265 pour le N2O.
 
Les émissions comptabilisées comprennent à la fois les émissions directes émises sur le territoire (excepté celles de l’industrie de l’énergie) et les émissions indirectes (qu’elles aient lieu sur le territoire ou en dehors) associées à la consommation d'électricité, de chaleur ou de froid nécessaire aux activités du territoire.
 

Une baisse des émissions de gaz à effet de serre

Les émissions de gaz à effet de serre (CO2, CH4 et N2O) ont diminué de 14 % entre 2008 et 2014. Si l’on exclut l’industrie de l’énergie, la baisse est de 10 %. Il s’agit surtout d’une diminution des émissions de CO2 (-18 %), qui représentent 70 % des émissions des gaz à effet de serre.

Emissions GES 2.jpg

Dernière mise à jour le 29.01.2019


ORECA est piloté par
avec le soutien du FEDER
ORECA est coordonné par Alterre en partenariat avec Atmo Bourgogne-Franche-Comté
ORECA s'appuie sur la plateforme OPTEER
Avec le Partenariat scientifique de