L'outil au service de la transition
énergétique et écologique des territoires
Observatoire Régional et territorial Énergie Climat Air
de Bourgogne Franche-Comté

Quelle est la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie ?

Près de 11 400 GWh d'énergies renouvelables produits en 2020 en Bourgogne-Franche-Comté

La production régionale d'énergies renouvelables (EnR) s'appuie encore majoritairement sur le bois-énergie, qui en représente 65 %. Ce sont ensuite deux filières électriques qui y contribuent le plus : l'éolien pour 16 %, et l'hydraulique pour 7,7 %.
L'éolien poursuit son développement avec une croissance de 11 % des puissances installées entre 2019 et 2020. L'hydraulique se place en 3e position, avec 240 sites de production d'hydroélectricité recensés et cinq installations d’une puissance supérieure à 10 MW (dont la 3e plus grande retenue de France à Vouglans (25) d’une puissance de 329 MW) ; la Bourgogne-Franche-Comté se trouve au 6e rang des régions françaises.
Le solaire photovoltaïque poursuit sa dynamique, avec une hausse de 15 % des puissances installées, entre 2019 et 2020, portée par les installations en toiture, dont la puissance installée a augmenté de 18 %. En 2020, on compte plus de 24 000 installations de panneaux solaires photovoltaïques reliés au réseau (soit 1 000 de plus qu’en 2019).
Quant à la filière biogaz, elle est en développement en 2020 avec 14 nouvelles installations, 11 en cogénération et 3 par injection. L'injection du biométhane, apparue en 2015, est en fort développement. Entre 2019 et 2020, la production injectée sur le réseau s’est accrue de 45 %.

+ 3 700 GWh en 11 ans

Si l’on exclut le bois de chauffage des ménages et les pompes à chaleur qui font l’objet d’une estimation la production d’énergie renouvelable a plus que doublé entre 2009 et 2020, avec une hausse de plus de 3 700 GWh.

  • Près de la moitié de l’augmentation est due à la filière éolienne : depuis l’installation du premier parc en Bourgogne-Franche-Comté, la production éolienne d’électricité n’a cessé de progresser pour atteindre près de 2 000 GWh en 2020 ; elle a ainsi été multipliée par 16 en 11 ans.
  • Un tiers de cette augmentation est dû au développement du bois énergie, avec le passage au bois des chauffages urbains et la mise en service de la cogénération biomasse de Novillars dans le Doubs.
  • Plus de 10 % de l’augmentation proviennent du solaire grâce notamment au dynamisme de la filière photovoltaïque, dont la production est passée de 4 GWh en 2009 à 372 GWh en 2020.

Malgré une hausse de la puissance installée (+7,7 % en 11 ans), la production hydraulique corrigée des variations climatiques baisse en moyenne de 0,95 % par an depuis 2013, en raison de l’impact du changement climatique.

La filière biogaz est en fort développement depuis 2014, avec la hausse du nombre des unités de méthanisation en cogénération et la mise en service de 6 unités qui injectent le biogaz dans le réseau.

Plus de 15 % d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie en 20181

1 Les données sur la consommation finale d’énergie sont en attente de mise à jour pour 2020

La production d’EnR au regard des objectifs nationaux

Selon les modalités de calculs de la directive européenne relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de ressources renouvelables, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie se situe à 15,3 % en 2018 pour la Bourgogne-Franche-Comté. Cette part a progressé de 3,5 points depuis 2010.

Cette progression s’explique à la fois par la hausse de la production d’énergies renouvelables sur le territoire et par une baisse de la consommation finale d’énergie.

Elle reste néanmoins inférieure à la moyenne observée en France (16,6 %), ainsi qu’à la trajectoire attendue pour atteindre l’objectif national d’au moins 32 % en 2030.

La production d’EnR au regard des objectifs du SRADDET

Selon la définition retenue dans le Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET), basée sur une approche plus locale, le taux d’énergies renouvelables représente 12,9 % de la consommation finale d’énergie en 2018. Il reste en deçà de la trajectoire attendue pour atteindre l’objectif régional de 34 % en 2030.

L’atteinte des objectifs du SRADDET passera ainsi par l’accélération du développement de certaines filières comme l’éolien ou le solaire photovoltaïque, mais aussi par une réduction des consommations qui ont faiblement diminué sur la période 2010-2018.

Les filières du biogaz, de l’éolien et de l’hydroélectricité affichent en 2020 une production supérieure ou proches de celle attendue dans le SRADDET pour 2021. Pour les autres filières, les objectifs pour 2021 semblent en revanche hors d’atteinte au regard des tendances récemment observées.

  • Le biogaz, apparait d’ores et déjà au-dessus des objectifs pour la filière en 2021.
  • L’éolien connait un dynamisme qui devrait lui permettre de rejoindre les objectifs de 2021.
  • Les objectifs du SRADDET pour la production d’hydroélectricité étant en dessous de la production actuelle (prise en compte du changement climatique), la filière se situe au-dessus des objectifs de 2021.
  • Pour atteindre les objectifs de 2021 (en excluant le bois de chauffage des ménages), la hausse de production annuelle de la filière bois énergie devrait plus que tripler par rapport à celle de 2019-2020.
  • Au regard des objectifs de 2021, la production solaire photovoltaïque devrait doubler en un an (300 GWh), ce qui semble improbable au regard d’une croissance moyenne de 30 GWh par an depuis 2015.
  • Faute de données régionales, les productions des pompes à chaleur (PAC) géothermiques et du solaire thermique sont difficiles à évaluer et font l’objet d’estimations à partir de données nationales. Toutefois, avec une dynamique qui s’essouffle, les filières restent très éloignées des objectifs de 2021.

En résumé, les résultats de l’année 2020 peinent à rencontrer les objectifs du SRADDET en termes de production d’énergies d’origine renouvelable. La première cible à atteindre est une production de 12 235 GWh en 2021, soit 1 100 GWh de plus qu’en 2020. Or, au rythme d’accroissement actuel, cet objectif ne serait atteint qu’à la fin de l’année 2022. Les objectifs à l’horizon 2030 sont encore plus ambitieux : il s’agit de multiplier la production par 2, avec une multiplication par 3 de la production éolienne, et par 12 de la production photovoltaïque.

Pour en savoir plus :

Consulter la plateforme OPTEER de l’observatoire pour avoir les données EnR de votre territoire

Consulter les publications de l’observatoire 

Date de modification : 28 juin 2022